Phytoplancton – Décrire une répartition spatiale en annotant une carte

Cette situation s’inscrit dans la thématique de l’accès aux ressources alimentaires en 4e année.

Apprentissages visés

Processus Attendus
Tâche d’application Sur base de représentations de l’espace familières et diversifiées, en utilisant le vocabulaire adéquat et des repères spatiaux pertinents , décrire une répartition spatiale/dynamique spatiale pour identifier des continuités/discontinuités spatiales en annotant une représentation de l’espace
Savoir Les grands repères géographiques: les continents, les océans, les hémisphères Nord et Sud, l’équateur, les tropiques, les cercles polaires, le méridien de Greenwich – L’élève peut faire référence à des grands repères géographiques pour localiser ou situer un objet
Savoir-faire Manipuler des outils numériques de représentation de l’espace : atlas, SIG, globe virtuel, géoportail… – Identifier un/des éléments, notamment sur base de la légende

Documents

Portail “Earth Observatory” de la NASA,

  1. Ouvrir le lien https://earthobservatory.nasa.gov/global-maps
  2. Choisir la carte intitulée Chlorophyll
  3. À l’aide du bouton play, il est possible de visualiser la répartition de la chlorophylle sur plusieurs années (une année suffit pour l’exercice).
    N.B. : l’animation peut être téléchargée en cliquant sur « mov »

Consignes

  • Sur une carte vierge à l’échelle mondiale (comment imprimer un fond de carte), entourer les zones de concentrations maximales aux 2 positions extrêmes (juin et décembre).
  • En utilisant l’atlas papier, annoter les différentes régions avec des repères spatiaux pertinents.

 

Notes complémentaires

Lien entre la chlorophylle et le phytoplancton
Le phytoplancton constitue une partie importante de la chaine alimentaire de l’océan, car de nombreux animaux (tels que les petits poissons et les baleines) s’en nourrissent. Les scientifiques peuvent en apprendre beaucoup sur l’océan en observant où et quand le phytoplancton se développe en grand nombre. Les scientifiques utilisent des satellites pour mesurer la quantité de phytoplancton en croissance dans l’océan en observant la couleur de la lumière réfléchie par les eaux peu profondes. Le phytoplancton contient un pigment photosynthétique appelé chlorophylle qui leur donne une couleur verdâtre. Lorsque le phytoplancton se développe en grand nombre, l’océan apparait verdâtre.

 

Exemples de production attendue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *