***Savoir – Modèles et liens théoriques – La géographie des zones de fortes précipitations

  • Année: 3e et 4e
  • Prérequis :
    • (SF) manipulation d’un géoportail : sélection d’une composante de l’espace et lecture de la variable
    • (SF) annoter une carte en utilisant le figuré adéquat
    • (SF) extraire des informations spatiales à partir de l’atlas numérique de 4e année
  • Temps estimé: une période de 50′
  • Niveau de complexité

1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage en géographie

Le modèle théorique de la circulation atmosphérique simplifiée est abordé en 3e année dans l’enseignement de transition  .

Que ce soit en ce qui concerne l’accès à l’eau ou à la nourriture, la disponibilité en eau du fait des précipitations est un facteur déterminant.

Dès lors que l’élève est face à une information relative à l’accès à l’eau ou la nourriture, il doit être à même de faire le lien avec la disponibilité en eau dont le facteur principal est l’importance des précipitations (des facteurs secondaires pourront être pris en compte tel que le réseau hydrographique).

L’élève doit donc connaitre les espaces concernés par des précipitations plus ou moins importantes et, à terme, être capable d’expliquer cette répartition en lien avec la dynamique de l’atmosphère.

La situation d’apprentissage ci-dessous vise cet attendu. De manière plus précise, l’élève va (re)découvrir la répartition des espaces sur terre où les précipitations sont abondantes. Il va se saisir du modèle simplifié de la circulation atmosphérique pour expliquer cette répartition.

2. Documents

  1. Atlas numérique 4e année;
  2. Géoportail Ventusky

3. Consignes

Activités proposées pour construire le savoir

Sur la base de l’atlas numérique de 4e année, mettez en évidence les espaces où les précipitations sont supérieures à 1500 mm/an

En observant les mouvements des masses d’air sur Ventusky aux solstices et aux équinoxes, identifiez la position de la ZCIT pour ces différents moments. Mettez en évidence la position de la ZCIT à ces différents moments en annotant évidence cette ZCIT

En vous basant sur votre connaissance de la circulation atmosphérique, dont la position de la ZCIT, justifiez en quelques lignes la répartition des zones de précipitations abondantes (>1500mm/an).

Consignes complémentaires:

  • Citez les dates des solstices et des équinoxes
  • Tracez à gauche de la carte à l’aide de flèches le mouvement des masses d’air intertropicales pour le solstice d’été 
  • Tracez au centre de la carte à l’aide de flèches le mouvement des masses d’air intertropicales pour les équinoxes
  • Tracez à droite de la carte à l’aide de flèches le mouvement des masses d’air intertropicales pour le solstice d’hiver

 

4. Exemple de production attendue

5. Apprentissages à structurer dans le cours

(La structuration se fait au moment choisi par l’enseignant sous une forme au choix (p.ex. des fiches…):

  • Savoirs:
    • quelques grands repères spatiaux qui permettent de délimiter les zones de fortes précipitations sur Terre;
    • la position de la ZCIT en fonction des saisons (mouvement saisonnier qui sera ultérieurement associé à la dynamique de l’atmosphère);
    • influence des zones de convergences sur les précipitations;
    • le mouvement des masses d’air aux solstices et équinoxes;
    • distinction des masses d’air océaniques et continentales;
    • influence des précipitations en fonction de la nature de la masse d’air (océanique ou continentale);
    • influence de la continentalité sur les précipitations compte tenu de la direction des masses d’air: p.ex. au centre de l’Afrique);
    • l’effet barrière du relief (exposition) sur les précipitations compte tenu de la direction des masses: p.ex. Cordillère des Andes;
    • les conditions moyennes de t° et de précipitations dans l’espace tropical humide.

6. Pistes pour la certification des acquis

Les savoirs construits pourront être évalués de manière déclarative que ce soit ou non dans le contexte d’une tâche de description ou de comparaison.

Exemple de grille
Acquis Critères de qualité Pondération
Savoirs Les grands repères géographiques L’élève peut tracer sur une carte la ZCIT aux solstices et aux équinoxes 0/1/2/3
La circulation atmosphérique (modèle) L’élève peut tracer le mouvement des masses d’air intertropicales aux solstices et équinoxes 0/1/2/3
Le zonage climatique (modèle) L’élève peut situer et nommer l’espace tropical humide et préciser les conditions de t° et de précipitations 0/1/2/3
Liens théoriques L’élève peut illustrer l’effet de l’exposition sur la répartition des précipitations dans l’espace intertropical à l’aide d’un exemple 0/2
L’élève peut illustrer l’effet de la continentalité sur la répartition des précipitations dans l’espace intertropical à l’aide d’un exemple 0/2

7. Pistes pour la certification des acquis

Les savoirs peuvent être vérifiés de manière déclarative ou mobilisés dans une tâche dans laquelle l’élève doit se saisir de la répartition des précipitations pour justifier une répartition (tâche de comparaison de répartitions spatiales).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *