**Savoirs – Des repères hydrographiques et géographiques et le modèle des courants marins – Le cas des continents plastiques

  • Année:  4e
  • Prérequis: modèle de la circulation atmosphérique, utilisation de l’atlas numérique
  • Durée estimée: 30′
  • Niveau de complexité

1. Contextualisation dans le parcours d’apprentissage en géographie

L’objet de cette situation d’apprentissage est d’expliquer la répartition des continents plastiques en mobilisant le modèle des courants marins (émettre une hypothèse fondée sur un argument géographique).

2. Documents

3. Consignes

Consignes relatives à l’activité pour apprendre (savoirs et savoir-faire)

À partir de l’atlas numérique, annotez la carte pour expliquer la répartition de la pollution des déchets plastiques observée en sélectionnant 2 composantes de l’espace.

Pour chaque composante de l’espace, rédigez un court texte pour exprimer le lien avec la pollution des océans par les plastiques.

Consignes relatives à la maitrise des repères

Sur la carte  :

  • Placez les différents noms au bon endroit : océan Atlantique, Pacifique et Indien et mer Méditerranée, Mékong, Brahmapoutre, Gange, Yangzi Jiang, Niger, Congo, Amazone, Parana, Mississippi.
  • Tracez approximativement les tropiques du Cancer et du Capricorne et l’Équateur

4. Exemple de production(s) attendue(s)

Carte

Composantes : courants marins et hydrographie

Texte

Une des composantes naturelles qui peut expliquer la localisation des continents plastiques est le réseau hydrographique et plus précisément les embouchures des fleuves. En effet, ces déchets plastiques vont être portés par les vents, poussés par les pluies pour emprunter le chemin des égouts, des rivières et des fleuves, puis finir dans les océans.

La deuxième composante naturelle que l’on peut mettre en relation avec la localisation des continents plastiques est la carte des courants marins. Sous l’effet des courants circulaires qui animent les cinq grands bassins océaniques, ils s’accumulent dans les « gyres sub-tropicaux ». Ces vastes mouvements tourbillonnaires de sens anticyclonique (c’est à dire contraire au sens de rotation terrestre) s’accompagnent d’un lent flux convergeant en surface, ce qui y concentre les particules flottantes.

5. Apprentissages à structurer dans le cours

(La structuration se fait au moment choisi par l’enseignant sous une forme au choix (p.ex. des fiches…):

  • Savoirs: les grands repères géographiques. Les repères hydrographiques: la Mer Méditerranée. Les grands fleuves :  Mékong, Brahmapoutre, Gange, Yangzi Jiang, Niger, Congo, Amazone, Parana, Mississippi. Le modèle spatial de la circulation des courants marins
  • Savoir-faire: identifier des relations spatiales verticales (en sélectionnant 2 composantes naturelles ). Annoter une carte dans le respect des règles de cartographie (avec une légende structurée)

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Exemple de grille d’évaluation
Apprentissage/Certification Critères de qualité Pondération
Savoirs Repères spatiaux Les 3 océans sont localisés 0/0.5/1/1.5
La mer méditerranée est localisée 0/0.5
Les 9 fleuves sont localisés 0/0.5/1/1.5/2/2.5/3/3.5/4/4.5
Le modèle spatial des courants marins Le modèle spatial de la circulation des courants marins est énoncé 0/1
La circulation des courants marins est mobilisée pour justifier la répartition des plastiques 0/2
Savoir-faire Manipuler l’atlas numérique Les 2 couches (hydrographie et courants marins )sont correctement sélectionnées et superposées 0/1/2
Construire une représentation cartographique La légende est complète 0/1
Le choix des figurés pour  pour les courants marins et les fleuves est adéquat 0/1/2
Les annotations et la légende sont réalisées avec soin 0/1/2

7. Pistes pour la certification des acquis

La vérification du savoir relatif à la circulation des courants marins peut se faire sur l’analyse d’une répartition qui est influencée par cette dynamique (phytoplancton, pollution aux hydrocarbures…). Cette analyse peut mobiliser les savoir-faire entraînes dans la situation.

Ce même objet pourrait être remobilisé en 5e année. Ce sera l’occasion de remobiliser le modèle des courants marins (sans refaire toute la découverte) pour illustrer le concept de développement durable en lien avec l’action de l’homme sur son milieu afin d’accroitre ses ressources.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *