Figurés cartographiques et discrétisation

Les exercices cartographiques sur papier prennent généralement beaucoup de temps et permettent difficilement de tester différentes solutions pour apprécier les effets de différents figurés ou de différentes solutions de discrétisation sur la lecture de la carte.

Les outils numériques offrent des solutions qui permettent en quelques minutes de construire la carte en mettant en œuvre différentes solutions techniques.

Les quelques exemples dans l’article proposent les liens et les démarches techniques pour accéder aux outils qui permettent de construire ou faire varier la représentation cartographique. Une solution efficace et économe en temps pour réaliser les apprentissages relatifs aux techniques cartographiques!

À l’échelle du monde

Exemple sur WorldAtlas

 

 

À l’échelle de l’Europe

Exemple du projet ESPON

 

À l’échelle de la Belgique

Exemple de l’atlas numérique de Belgique (les mêmes modifications sont accessibles sur la version de l’atlas de 2019!).

 

 

Représentation ponctuelle ou par surface.

Exemple à l’aide de l’interface du portail de l’Agence Internationale de l’Énergie

La représentation par plages illustre ici l’exemple le plus fréquent d’erreur en représentation cartographique. Le figuré par plages est activé par défaut alors que la variable cartographiée n’est pas mesurée en fonction de la surface du territoire. Les indicateurs proposés sont en valeur absolue, la cartographie doit donc être réalisée par des figurés dont la taille variera en fonction de l’importance de la valeur (option “Bubble Map”).

 

 

 

Exemple dans ArcGIS Online

Ouvrez la carte avec une série d’indicateurs pour 2010 ici (si vous souhaitez créer un compte ArcGIS public, cliquez ICI pour la procédure d’inscription).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *